Entretien/Exclusif: Interpellation de François Beya, Coup d’État raté en RDC, Drame de Matadi Kibala… voici ce que pense David Leshwange !

David Leshwange président du parti politique Union du Peuple pour le Développement (UPD) a balayé, dans un entretien accordé à la rédaction de Simcongo.net, ce mercredi 09 février 2022, plusieurs sujets d’actualités en République Démocratique du Congo

Dès l’interpellation de François Beya, en passant par le prétendu coup d’État raté en RDC jusqu’au drame de Matadi Kibala, David Leshwange n’a pas gardé sa langue dans sa poche.

Très lucide et positif, David Leshwange s’est montré convaincant et Interpellatif.
Ci-dessous son entretien exclusif :

Interpellation de François Beya… Le délai d’une détention provisoire dépassé ?

« Vous devez savoir que c’est un problème au sommet de l’État c’est-à-dire on parle de la sécurité du président de la République Démocratique du Congo. Dès lors qu’ils n’ont pas toutes les assurances sur son innocence dans cette affaire, les services de sécurité ne vont jamais lui relâcher. Donc c’est une affaire à prendre au sérieux, même si le délai de la détention provisoire est déjà dépassé nous devons laisser les services de sécurité de faire leur btravail et d’attendre l’issue ».

Un coup d’Etat raté en RDC…mais qu’une seule personne interpelée….une histoire inventée de toutes pièces ?

« Dire que nous avons raté un coup d’Etat en RDC ça peut être valable, vous savez qu’on a vu beaucoup des choses ici avec l’ancien régime (…) vous savez en politique il ne faut jamais négliger quoi que ce soit, tout peut arriver, je ne crois pas que les gens peuvent se réveiller un bon matin et monter l’histoire d’un coup d’État pour arrêter quelqu’un, tel que je connais le président Félix Tshisekedi ce n’est pas son genre. Je ne crois pas pas que nous devons polémiquer sur un dossier très sensible comme celui-ci. Les services de sécurité ont certainement les noms de toutes ses personnes impliquées dans ce dossier et elles seront sûrement arrêtées l’une après l’autre.
Mais ce que je peux dire, nous devons arrêter avec ces histoires de mijoter un coup d’État, nous ne le voulons pas dans notre pays, et nous ne voulons pas la guerre dans ce pays, nous voulons les élections, celui qui va gagner, gagnera. Il faut laisser Félix Antoine Tshisekedi travailler car il a fait que 3 ans et ce qu’il a pu accomplir pendant ces trois années personnes par le passé n’a pu le faire ».

Affaire exclusion Jean-Marc Kabund Wa Kabund… Union sacrée fragilisée à la veille des élections ?

« Les affaires de l’UDPS ne regardent que l’UDPS, c’est une affaire interne, et eux mêmes savent ce qu’ils sont entrain de faire.
Nous avons les accords concrets, l’UPD soutien le chef de l’État autant que l’UDPS, je ne crois pas que cette exclusion va fragiliser l’Union car c’est une affaire interne de l’UDPS ».

Publication de chronogramme électoral par la CENI… :

« Vous savez quand vous parlez de la CENI, elle est responsable de tout ce qu’elle fait, jusqu’à ce jour moi je la reproche en rien. Cette équipe vient juste de commencer de travailler et on ne peut pas juger leur travail en cet instant ici.
Elle a publié un chronogramme électoral et nous regardons puis nous suivons et avançons avec ça, la seule chose, ce que nous pouvons demander est qu’en ce qui concerne les élections présidentielles, quand on fera le calendrier qu’il y ait au moins le deuxième tour et ça sera une bonne chose pour nous ».

Drame de Matadi Kibala…qui est le vrai responsable ? :

« J’allais d’abord dire une chose, vous savez que personne peut maîtriser la nature, il y a eu un coup de foudre et le câble de haute tension est tombé sur nos mamans, je crois que la faute est à personne, mais ce qu’on peut faire c’est de déplacer le marché pour éviter ce genre de situation.
Mais comme vous le savez le peuple congolais est têtu, quand on interdit de vendre dans de pareils endroits, on refuse d’écouter et quand il y a ce genre de drame on jette la responsabilité à l’État.
Normalement c’est le gouverneur de la ville province de Kinshasa qui devrait faire appliquer la loi pour que ces mamans puisent être déguerpies depuis longtemps donc quelque part le gouverneur doit être reproché ».

Organisation actuelle interne de l’UPD et perspectives….:

« l’UPD est entrain de s’organiser pour les prochaines élections, nous comptons avoir les députés nationaux et provinciaux, et nous sommes convaincus que nous l’aurons, nous sommes entrain d’implanter le parti en silence dans plusieurs provinces de la République Démocratique du Congo comme Lualaba, Haut-Katanga, Kongo Central, Sud-Kivu, Maniema, Tshopo, Sud-Ubangi, Nord-Kivu…nous battons pour atteindre au moins 20 provinces de la RDC…je crois qu’au moment venu la République Démocratique du Congo et d’autres pays du monde parleront de l’UPD et nous travaillons pour aider notre candidat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo d’être élu pour une fois comme président de la République dans les prochaines élections ».

Rédaction SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.