Enquête de l’IGF sur l’argent de l’Etat déboursé aux fédérations sportives  » On veut voir clair sur le financement de l’État congolais dans notre football. Nous demandons à l’IGF qu’elle fasse preuve de transparence est que les conséquences soient tirées », Verdun Kengete, analyste sportif.

Les réactions fusent de partout après l’annonce de l’inspection générale des finances (IGF) d’auditer toutes les fédérations sportives qui ont très mal géré l’argent du gouvernement congolais déboursé pour le déplacement des équipes nationales ou organisation des compétitions.

La dernière est celle de l’analyste sportif Verdun Kengete. Dans un entretien accordé à la rédaction de Simcongo.net, ce mercredi 27 avril 2022, cet analyste sportif congolais résidant au Royaume-Uni estime que c’est une bonne démarche et demande à l’inspection générale des finances (IGF) d’enquêter sans complaisance et en toute transparence surtout au sein la fédération congolaise de football association (Fecofa).

« Quand on est gestionnaire d’une chose publique, on ne vient pas pour s’enrichir mais pour servir la nation, nous encourageons l’inspection générale des finances (IGF) d’auditer les fédérations sportives congolaises particulièrement la Fecofa, nous savons très bien que cette dernière est un arbre qui cache la forêt, il y a beaucoup des choses s’y cachent.
En étant un sportif et amoureux du football congolais, on veut voir clair sur le financement de l’État congolais dans notre football. Nous demandons à l’IGF qu’elle fasse preuve de transparence et surtout d’enquêter sans complaisance afin que les conséquences soient tirées », a-t-il déclaré dans un ton ferme.

Et de poursuivre en ces termes:

« Vous savez que depuis 2016 jusqu’à nos jours, la RDC n’évolue pas en terme de résultats sur le plan africain et mondial. La RDC est en train de tâtonner. C’est parce qu’il n’y a pas une très belle organisation. Dans le football moderne tout passe par une bonne organisation, et la Fecofa étant l’organe faitier du football congolais dirigé récemment par Constant Omari et sa bande, nous connaissons d’ailleurs le contours de la règne d’Omari à la tête de la fédération, lui qui se disait l’homme moderne, malheureusement à son époque, la réalité était que les hommes forts mais les institutions faibles. Et surtout là nous sommes à quelques mois d’une nouvelle élection à la Fecofa, il y aura certainement des arrestations. Parce que nous connaissons très bien Bobo Bondembe qui a été le deuxième vice-président de la fédération chargé de finance il connaît bien l’actif et le passif de la gestion d’Omari se présente, il peut nous dire aujourd’hui comment la situation financière de cette fédération se présente, parce que nous connaissons très bien les personnes qui ont travaillé avec Omari, elles sont toujours soupçonnées dans la gabegie financière, dans la corruption et détournement de deniers publics », affirme-t-il.

Très lucide et égal à lui-même, Verdun Kengete demande à l’IGF de ne pas se limiter à auditeur seulement les fédérations sportives congolaises, mais aussi, d’aller enquêter au sein du ministère des sports sur le dossier du déplacement des clubs qui est à la base de l’arrêt actuel du championnat.

« Je crois que l’IGF va nous aider.
Au-delà d’auditer la gestion des fédérations sportives, je crois que le ministère des sports est en train aussi de ternir l’image du football avec Serge Konde Chembo qui ne cesse d’exceller dans l’amateurisme et populisme, je demande d’ailleurs à l’IGF de se saisir du dossier de transport des clubs parce que la RDC a tant souffert », conclut-il.

Il sied de noter que 5 fédérations sportives congolaises sont visées par l’audit de l’inspection générale des finances (IGF), il s’agit de :

1) Fecofa (Fédération Congolaise de Football Association)

2) Febaco (Fédération de Basketball du Congo)

3) Fecohand (Fédération Congolaise de Handball)

4) Fédération d’athlétisme

5) Fecocy (Fédération Congolaise de Cyclisme).

Timothée Yebe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.